L’Amérique qui flippe ou l’Amérique qui floppe ? (8)

Le , par L’équipe de Là-bas

L’ouragan Sandy va ramener l’élection présidentielle sur le terrain des "survivalistes". Ces millions d’Américains pour qui tout est devenu une menace et où l’Etat n’a aucun rôle à jouer.

Même s’il y a un côté Davy Crockett chez eux, il persiste surtout un souvenir. Celui des pionniers du début du XXe siècle, ceux dépeints par Steinbeck dans ses Raisins de la colère. Ces femmes et hommes qui voyageaient toujours avec des mois de nourriture conditionnés à l’avance.

Une survie, de l’époque, calculée, aujourd’hui maîtrisée, voire manipulée. Cette reprise en main de nombreuses familles américaines sonne aussi et surtout comme un business.

Suite de ce reportage de Giv Anquetil et Daniel Mermet dans la région de Provo, dans le sud de Salt Lake City.

Programmation musicale :

- Doomsday prepper theme song

- I like pie

- Who will survive in America, Kayne West

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.