L’Amérique qui flippe ou l’Amérique qui floppe ? (5)

Le , par L’équipe de Là-bas

Une drôle d’alchimie, en vérité. Le Tea Party est un mouvement à la fois réac’ et sincère. Basé sur le "trop d’Etat". Surfant sur les angoisses des crises économiques successives. Aujourd’hui, le "tea" parfumé des Indes est devenu le "tea" de "Taxed Enough Already". Un "déjà suffisamment taxés" récupéré, manipulé par quelques-uns.

Les milliardaires frères Koch sont de ceux-là qui ont permis la bascule républicaine lors des élections de mi-mandat, en 2010, à coups de millions de dollars. Avec eux, d’autres voix échauffent ce populisme du désarroi comme les journalistes ultraconservateurs Glenn Beck ou encore Rush Limbaugh. Leur objectif avoué : bouter Barack Obama de Washington. Comme on débarquerait une vulgaire cargaison de thé par-dessus bord...

"De l’enfer du jeu au paradis Mormon,
Celui qui paie l’orchestre choisit la musique."

Quatrième journée avec Giv Anquetil et Daniel Mermet.

Programmation musicale :

- I know so, Wayne Newton

- Cowgirl’s, Revenge

- Desert blues, Leon Redbone

- Jesus Christ, Johnny Hallyday

Dans les kiosques :

- Le Fakir nouveau est arrivé ! Pour seulement 3 euros, voici un bref aperçu du sommaire du n°57 de ce "Journal fâché avec tout le monde ou presque" : comment dénoncer son patron en 2013 ; les dominos de l’Euro ou l’Europe de Jean-Marie Cavada... Infos sur le http://www.fakirpresse.info/

- Monique Hervo vient de sortir un livre Nanterre en guerre d’Algérie. Chroniques du bidonville 1959-1962, éd. Actes Sud BD (2012)

Crédit photo : Giv Anquetil

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.