Je ne suis pas raciste, mais les Roms... (2)

Le , par L’équipe de Là-bas

Déplacer le problème. Faire du chiffre et garder un "bouc-émissaire" sous le coude. La question des Roms en France, des Roms de France n’a pas fini d’être posée. D’autant que si les premiers sont estimés entre 400.000 à 500.000, les seconds sont environ 15.000.

Des ultra-pauvres qui ont fui des pays en pleine déroute économique.

Suite au démantèlement du camp d’Evry, le 22 août dernier, la Commission européenne s’est dite "prête à soutenir le gouvernement français pour un meilleur encadrement" des conditions d’évacuation.

Mais avant même cela, pour s’intégrer, il faut un toit.

Certaines municipalités, sur le modèle de l’autoconstruction menée par les Castors à l’après-guerre, essayent d’apporter des solutions ou tout du moins des alternatives. Comme à Viry-Châtillon.

Aujourd’hui, second reportage de cette série de Charlotte Perry.

Programmation musicale :

- Rusasca Lui Filon, par la Fanfare Ciocarlia
- Na Rov Gazhi, de Romano Drom

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !