Une seule solution, la Révolution !

Le , par L’équipe de Là-bas

Quand il ne suscite pas un sourire narquois, le vieux slogan n’a plus guère de sens, c’est une page d’histoire ancienne qui ne dit plus grand chose. Pourtant c’est de la Révolution de 1789 que proviennent la plupart de nos concepts politiques, de nos valeurs, de nos systèmes de gouvernement. Les différentes interprétations de la Révolution française ont nourris
les affrontements politiques dans le monde entier. Mais depuis une trentaine d’années en France, certains historiens "révisionnistes" ont fait de la Révolution française le synonyme de terreur et d’inévitable dictature. Une interprétation conforme au triomphe du néolibéralisme et de la fin de l’histoire. Mais l’échec du système et les souffrances qui gagnent dans une grande partie du monde, invite a revenir à la source, c’est à dire à la rupture irréversible. On sent monter le désir d’une transformation radicale, mais comment y parvenir en évitant le chaos ?
La question se pose à nouveau, d’une manière forte. Voila des raisons qui ont poussé Eric Hazan à reprendre le combat et de nous faire redécouvrir toute la puissante incandescence de la Révolution française.

Entretien Daniel Mermet. France Inter 15 heures
Ré/écoute sur la-bas.org

crédit photo : H. Assouline - La Fabrique

Une histoire de la Révolution française.
Eric Hazan (La Fabrique)

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.