Mais d’où qu’y sort çui-la ! (2)

Le , par L’équipe de Là-bas

« Ici, on vit de solidarité, du RSA, de petits boulots... » Sumène c’est « the place to be » pour une jeunesse du Gard qui fuit la précarité et la flambée des loyers de Montpellier...

La bonneterie a stoppé ses activités. A son âge d’or, l’usine employait jusqu’à 1 200 habitants de cette région des Cévennes méridionales. Aujourd’hui, c’est la maison de retraite de Sumène qui fournit 30 emplois à la commune.

Sumène s’est statufiée dans son écrin vallonné. Et puis les « néos » sont arrivés. Avec eux, les moulins ont été réhabilités en beaux mas, l’école a rouvert ses portes. Le bourg compte trois épiceries, une pharmacie, une poste, une gendarmerie et deux cafés.

Deux bistrots comme une ligne de démarcation entre les « rabas » et les membres de la Ligue du midi...

« Mais d’où qu’y sort çui-là ! »
Deuxième partie de ce reportage de Charlotte Perry.
Vendredi, France Inter, 15 heures.

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :