Ferraille à vendre

Le , par L’équipe de Là-bas

Ces encombrants valent de l’or. Des déchets remplis de cuivre, de zinc, de laiton. Des métaux indispensables aux chantiers, aux lignes de train qui sont très convoités. Une économie à la fois très lucrative et de la débrouille.

Plus de 500 sites ferrailleurs « en cash » sont concernés en France. Et 80% des transactions y étaient effectuées en espèces, pour des montants pouvant représenter jusqu’à 15 000 euros par jour.

En France, le « business » de la ferraille s’évalue à un milliard d’euros par an. Un manque à gagner de 100 millions net pour l’Etat. Les élus ont donc décidé d’agir. Et en juillet 2011, ils ont tranché. Les transactions ne se feront plus que par chèques et les ferrailleurs devront déclarer leurs activités auprès des services fiscaux.

Une manière de remplir les caisses de l’Etat et de couper court au trafic des métaux. Une légalisation de cette activité qui touche également de plein fouet « l’économie de la récup’ ». Et toutes ces personnes qui vivent grâce à ce système D quotidien.

Un reportage de Sarah Lefèvre.

Remerciements à Ricardo Moreira, Etienne Liebig, Amey, David, Isabela, Corina et à tous les ferrailleurs de Montreuil et de Saint-Ouen.

Programmation musicale :

- Roue Jockey, Kosti

- Gitan, Manouche, Tsigane, Rom et Sinti, Rap voyageur 2012

- Salauds de pauvres, Romain Dudek

A l’agenda :

- La compagnie de théâtre d’Hébron sera en représentation ce soir à Caen, à l’occasion d’une tournée en France et au Luxembourg jusqu’au 30 novembre. Toutes les informations sur le www.amis-alrowwad.org

- Du 16 novembre au 16 décembre, la Compagnie Jolie Môme propose « Faust et l’homme ordinaire », au théâtre de La Belle étoile, à Saint-Denis. Tout au sujet de cette nouvelle création artistique et collective sur le http://www.cie-joliemome.org

- Dans le cadre de ses « rencontres de novembre », La Fabrique organise ce soir une présentation d’Une histoire de la Révolution française d’Eric Hazan, à la librairie Libralire (116 rue Saint-Maur, 75011 Paris)
.

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.