Deux heures avec Tariq Ali

Le , par L’équipe de Là-bas

Assez peu connu en France, Tariq Ali est sans doute la figure la plus stimulante de la scène intellectuelle anglo-saxonne. Connu aussi en Amérique Latine, dans le monde arabo-musulman, en Inde, ou encore au Pakistan, où il est né en 1943. Il vit aujourd’hui à Londres, où nous le rencontrons.

Ecrivain, cinéaste, historien, il évoque son parcours d’intellectuel toujours à gauche, toujours opposé au pouvoir, engagé, érudit et lucide, de la guerre du Vietnam aux bombardements sur Gaza.

Entretien : Daniel Mermet

Traduction : Giv Anquetil

France Inter, 15 heures.

programmation musicale :

- Street fighting man, The Rolling Stones

- US of whatever, Liam Linch

Bibliographie :

Une histoire non dite des Etats-Unis, conversation avec Oliver Stone, Tariq Ali, éd. Galaade (2012)

A l’agenda :

Demain soir, le NPA propose une séance du documentaire "Pourquoi Trotsky ?" sur la question du pouvoir, de l’auto-organisation et sur le parti. Rendez-vous à 19h, librairie Résistance (métro Guy Môquet).

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le Kaffee Repaire de Berlin reprend ! Mathieu Pouydesseau, ancien membre du Bureau National du Parti socialiste à titre des frondeurs, démissionnaire suite à la loi sur la déchéance de nationalité, nous présentera la nouvelle réforme du travail 2.0 et ses raisons. Le 2 août 2017, le Sénat votait le (...)

    Berlin
    4 Wildenbruchstraße

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.