Je lèche, je lâche, je lynche

Le , par L’équipe de Là-bas

Il faut quelques secondes sur Internet pour salir un homme à jamais. Caché derrière son écran le délateur anonyme n’a qu’a appuyer sur la touche "publier". Les Français ont adressé cinq millions de lettres anonymes de dénonciation à la police allemande durant la dernière guerre. Vous imaginez aujourd’hui avec Internet ? La toile est le paradis du mouchard, du e-mouchard comme du e-espion. Et pour toujours. Finie la bonne vieille calomnie, finie la diffamation que le temps efface. Internet c’est l’hypermnésie.

Dans cinq siècles on saura toujours que Findus avait mis du cheval dans ses lasagnes et que la maitresse de DSK le voyait comme un cochon. Findus paie des fortunes pour faire repeindre son image, DSK fait appel au meilleurs spécialistes de e-réputation pour revenir au temps heureux où l’on pouvait se procurer un Tshirt "YES WE KAHN", col rond, 100% coton, pour 14€95.

Un boulot plein d’avenir la e-réputation. Jadis, au temps de Staline on effaçait de la photo officielle, celui qui n’avait plus la côte. Un job comme un autre.

Aujourd’hui, on efface, on maquille, mais c’est toujours une affaire d’image...

Reportage Anaëlle Verzaux.

Programmation musicale :

- MC Fly Show : "Je fais le buzz"
- Sidabitball : "La mauvaise réputation"
- La chanson du dimanche : "En quête de buzz"

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.