Charles Palant, croire au matin

Le , par L’équipe de Là-bas

"Sachons réagir quand l’homme est menacé !" L’écho des montagnes renvoyait les mots de Charles Palant, sur le plateau des Glières la foule était saisie par l’émotion "Soyons fiers d’êtres des hommes !" Nous venions de découvrir Charles Palant, 91 ans, résistant, militant, petit juif polonais né à Belleville en 1922, déjà syndicaliste en 1936, déporté à Auschwitz en 1943, il sera à l’origine du MRAP.

Aujourd’hui bon pied bon œil, Charles Palant se raconte, ce n’est pas seulement un récit de vie et un témoignage poignant, c’est aussi une réflexion sur l’histoire.

Entretien Daniel Mermet.

Programmation musicale :

- Front Populaire : "C’est pas assez !"
- Roger Désormières : "Au devant de la vie"
- Montéhus : "Vas-y Léon"
- André Dassary : "L’auberge qui chante"

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.