A bas le racisme anti riche ! Là-bas au secours de Maurice Lévy, patron de Publicis

Maurice le vaut bien !

Le , par L’équipe de Là-bas

Écouter l'émission

Vite, il faut réconcilier les Français avec leurs élites !

Prenez Maurice Lévy. Pour avoir touché un petit bonus de 16 millions d’euros (en plus de ses justes rémunérations), Momo, le roi de la com’, est traité comme un patron voleur, lui, lui, le puissant actionnaire des régies publicitaires des médias (Libération, Le Monde...), le détenteur d’énormes budgets (Orange, Renault, Nestlé, L’Oréal, Carrefour, Sanofi...), lui, le maître de cérémonie de Davos, le conseiller de Nicolas Sarkozy, et surtout, lui, le président de l’AFEP, le lobby des grands patrons ces deux dernières années, le voilà victime d’un odieux lynchage !

Toujours au secours des opprimés, Là-bas si j’y suis a enquêté sur la stigmatisation de celui qui a le courage de dire : "En France, on condamne la réussite".

Reportage Gaylord Van Wymeersch.

Programmation musicale :

Bolchoi Karma Expérience : "Les Riches"

Les Entrepreneurs : "J’aime ma boîte"

Jérôme Minières : "Du bon travail"

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !