Plus près des routiers que des rentiers (2)

Le , par L’équipe de Là-bas

Le plombier polonais, vous vous souvenez ? C’était en 2005, lors du référendum pour le très libéral traité européen. De toute sa morgue, notre élite médiatique traitait de "xénophobe" les récalcitrants à la "concurrence libre et non faussée".

Aujourd’hui ils sont des dizaines de milliers* a travailler illégalement en France aux conditions de leur pays d’origine, hors des règles de sécurité, d’horaire et de salaire.

Dans le transport routier les entreprises contournent facilement les lois. Du coup, le chauffeur routier français est en voie de disparition. Tout comme notre modèle social et notre code du travail. Mais "Compétitivité oblige" ! Et puis après tout nous n’avons que 20 000 chômeurs de plus chaque mois.

Reportage Gaylord Van Wymeersch

* Le Parisien 13.11.12

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.