Mais d’où qu’y sort çui-la ! (3)

Le , par L’équipe de Là-bas

C’est un territoire en perpétuels sursauts. Pendant les seventies, les Cévennes se mourraient et se régénéraient. D’un côté, les Cévenols migraient vers la Lozère voisine, la Corse ou même Paris. Dans le même temps, les hippies débarquaient dans les vallées.

C’est devenu un territoire en perpétuelles oppositions. L’espace de l’utopie, de la liberté face à l’espace du refuge, du repli sur soi.

Les Cévennes ont été secouées par le vote des extrêmes. Le bulletin FN comme expression du rejet du « migrant interne ». Pas forcément l’immigré. Plus la marque d’une contestation et du rejet de la figure de l’autre...

« Mais d’où qu’y sort çui-là ! »

Troisième partie de ce reportage de Charlotte Perry.

En début d’émission, un reportage d’Anaëlle Verzaux sur la manif des chômeurs et des précaires, samedi à Paris.

Programmation musicale :

Georges Brassens "La ballade des gens qui sont nés quelque part"

Chin na na pun "vurria fariun palazzu"

Mauresca Fracas Dub "Per la montanah"

Lectures :

Histoire des Cévennes, de Patrick Cabanel

Cévennes, lieux de mémoire, de Patrick Cabanel

Jean-Pierre Chabrol, le rebelle, de Michel Boissard.

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.