Dans le camp de rétention de Burashada où s’entassent près de 1000 immigrés clandestins

La Libye, l’espoir et le chaos

Le , par L’équipe de Là-bas

Écouter l'émission

Aujourd’hui, direction Gharyan à 90 km au sud de Tripoli. Dans le camp de rétention de Burashada où s’entassent près de 1000 immigrés clandestins venus d’Afrique subsaharienne, les gardiens sont violents et les conditions de vie indignes.

En Libye, jusqu’à la mort de Khadafi, le 20 octobre 2011, tout était simple, il y avait, les bons, les méchants, et nous, l’occident, du côté des gentils opprimés. Mais après ? C’est dans cet après que nous partons aujourd’hui. Mais autant vous le dire, nous ne revenons pas avec des idées fortes et claires. Entre les tribus, les islamistes, les milices et l’armée, les héros et les faux héros, entre l’Est et l’Ouest du pays, la côte et le désert, les Noirs et les Arabes, les Arabes et les Berbères, les multinationales qui bavent devant le gâteau de la reconstruction ( 200 milliards de dollars) et tout cela avec une absence de frontière et une absence d’Etat...

Voila quelques aspects du chaos ambiant.

Mais tout le reste c’est de l’espoir.

Reportage Giv Anquetil, Daniel Mermet, Patrick Haimzadeh.

Programmation musicale :

Staff Benda Bilili : "Moto Moindo"

Sierra Léone Refugee All Stars : "Like a refugee"

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !