Monsieur tout blanc (3)

Le , par L’équipe de Là-bas

Il prend le métro et il aime le tango. Un pape si simple, si proche des pauvres. Les médias s’agenouillent, les fidèles exultent. Le pape François fait l’unanimité. Ou presque.

On a vite étouffé la controverse sur son silence durant la dictature et son attitude envers des prêtres jugés trop à gauche et qui furent arrêtés et torturés. Son silence alors que l’Eglise catholique d’Argentine collaborait étroitement et justifiait et bénissait des tortionnaires inspirés par des militaires français.

Le silence. « Il silencio ». Un silence en forme de tâche et d’ombre au tableau représentant ce bon pape si près des pauvres. Des pauvres qui sont l’objet de sa compassion et de sa bonté. Objet. D’autres voulaient que ces objets deviennent sujets, et ceci au sein même de l’Eglise. Que l’émancipation des opprimés soient l’œuvre des opprimés eux-mêmes. Ce courant dissident fut combattu mais résiste, c’est celui de la théologie de la libération, qui peut se résumer dans la fameuse formule de l’évêque brésilien Dom Helder Camara : « Si je nourris un pauvre, on me dit que je suis un saint. Si je demande pourquoi le pauvre n’a pas de quoi se nourrir, on me traite de communiste. »

Enquête Antoine Chao, Giv Anquetil, Daniel Mermet.

Invités :

- Martine Sevegrand
- Rodolfo Yorio
- Sophie Thonon

Archives :

- Intervention de Perez Esquivel (2013)
- "Le passé trouble du Pape François" (TV5 Monde)
- Là-bas si j’y suis, 04/01/1996

Programmation musicale :

- Mercedes Sosa : "Todovia cantamos"
- Cuarteto Cedron : "Cantate ruidos"

DVD :

- Escadrons de la mort, l’école française de Marie-Monique Robin / Arte Editions

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !