Blanqui à Belle-Ile, petit homme n’est pas mort

Le , par L’équipe de Là-bas

A Belle-Ile on évoque Monet, Sarah Bernhardt ou Arletty, mais Auguste Blanqui ?
A part une avenue ou un collège, qui connait celui qui fut surnommé « l’Enfermé » pour avoir passé la moitié de sa vie, 33 ans, dans une vingtaine de prisons ? Ce qui ne l’a pas empêché de devenir la grande figure du socialisme révolutionnaire au XIXe siècle en France, créant des journaux, des sociétés secrètes, montant des insurrections, édifiant la jeunesse révolutionnaire parisienne...

Quatre fois condamné à mort, quatre fois gracié, jusqu’à sa libération en 1879, après la campagne menée par Victor Hugo et Clemenceau...

Blanqui fut enfermé sept ans dans le pénitencier de Belle-Ile, de 1850 à 1857. Il écrit, il milite, il jardine, il enseigne.

Dans la nuit du 4 avril 1853, après des mois de préparations avec un comparse, c’est la grande évasion, la belle...

Au terme de cette aventure il écrira à sa mère « Petit homme n’est pas mort ».

Reportage Anaëlle Verzaux, Daniel Mermet (Avec Eric Hazan et Daniel Bensaïd)

Pour retrouver l’intégral de l’émission « Maintenant, il faut des armes » avec Eric Hazan et Daniel Bensaïd, diffusée le 12 février 2007, c’est par là http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1107:

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

Daniel Mermet reçoit Mickaël Wamen, Romain Altmann, Gaël Quirante et Griselda Michel Samedi 22 avril : premier tour social ! Voir

Le

Plusieurs syndicats, collectifs et associations lance un appel pour un rendez-vous inédit le 22 avril, veille du premier tour de l’élection présidentielle. Objectif : porter les luttes, les exigences sociales et inviter les salariés à une manifestation nationale à Paris en prenant la rue Place de la République à 14 heures.