17 octobre 1961, il y a 50 ans... (II)

Le , par L’équipe de Là-bas

Il y a 20 ans, en 1991, Là-bas si j’y suis consacrait une série de reportages à cette "Journée portée disparue", le massacre des Franco-Algériens de Paris manifestant pacifiquement par la police du Préfet Maurice Papon.

Depuis 20 ans, débats, études, films, chansons, actions militantes, ont remis cette date dans l’histoire commune et entraîné l’exigence d’une reconnaissance de ce crime d’État.

Programmation musicale :

- Médine : "17 octobre"

A lire :

- "Le 17 octobre des Algériens", de Marcel Péju et Paulette Péju (2011)
- "Meurtres pour mémoire", de Didier Daeninckx (Futuropolis, 2011)
- "Paris 1961 - Les Algériens, la terreur d’Etat et la mémoire", de Jim House et Neil MacMaster (Tallandier, 2008)

A voir :

- Le court métrage d’animation « Octobre Noir » réalisé par Florence Corre et Aurel et produit par La Fabrique sera projeté à Paris, à la Courneuve, à Montpellier et à Lille dans les prochains jours. Plus d’information sur le site www.la-fabrique.com.
- "Ici, on noie les Algériens" de Yasmina Adi, sortie nationale le 19 octobre 2011. Plusieurs projections sont prévues en avant-première à Paris et en Province dans les prochains jours. Toutes les informations sur le site : www.icionnoielesalgeriens-lefilm.com.
- "Octobre à Paris" de Jacques Panijel. Le film tourné quelques semaines seulement après le massacre du 17 octobre est projeté à l’initiative du Collectif du 17 octobre 61 à Paris et en Province toute la semaine. Toutes les informations sur le site www.17octobre61.org.

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !