11 03 11 FUKUSHIMA

Le , par L’équipe de Là-bas

Chantier de la centrale de Kaminoseki
Photo Giv Anquetil

Si stoïques dans leur malheur, si dignes, si calmes. Les japonais ont fait l’admiration des médias du monde entier, il y a un an. Ces clichés paternalistes furent des dommages collatéraux. Malgré la toute puissance lénifiante de l’appareil économique, politique et médiatique, les japonais bougent et contestent. A 85% ils sont opposés au nucléaire. Sur 54 centrales, 52 sont à l’arrêt."Nous nous sommes réveillés,dit Atsuko,on a compris qu’on nous trompait trop depuis trop longtemps" Sommes nous pour autant au début de l’ère postnucléaire ? Les énergies renouvelables gagnent du terrain. La finance s’y intéresse. Quand l’orage vient les mouches changent d’âne.

Programmation musicale :

- 23rd Peter : "Tchernobyl Fukushima Anywhere"
- Pascals : "Kin Ton Oon"

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.