La victime, l’émotion et la règle (II)

Le , par L’équipe de Là-bas

Construire des prisons, renforcer les peines, condamner, enfermer, punir.

On connaît ces militants du tout répressif qui surgissent chaque fois qu’un crime odieux soulève l’émotion collective. C’est toujours au nom des victimes que les répressifs exigent la plus grande fermeté.

Avec L’Institut pour la Justice (qui se dit bien sur apolitique), le lobby du tout sécuritaire avance ses pions. Des Juristes, des magistrats, des avocats dénoncent "cette escroquerie intellectuelle".

Reportage de Giv Anquetil.

Programmation musicale :

- 

A lire :

- "La Justice dévoyée. Critique des utopies sécuritaires", de Denis Salas (Les Arènes, 2012)
- "Surveiller et punir : naissance de la prison", de Michel Foucault (Editions Gallimard, 1998)

Film :

A l’ombre de la république (2011), un film de Stephane Mercurio.

Comme nous le rapppelle Me Eolas :

« vous pouvez écrire à info@institutpourlajustice.com en demandant que votre nom soit retiré de la liste des signataires et surtout de leur base de donnée pour éviter de vous faire spammer à l’avenir. »

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

Daniel Mermet reçoit Mickaël Wamen, Romain Altmann, Gaël Quirante et Griselda Michel Samedi 22 avril : premier tour social ! Voir

Le

Plusieurs syndicats, collectifs et associations lance un appel pour un rendez-vous inédit le 22 avril, veille du premier tour de l’élection présidentielle. Objectif : porter les luttes, les exigences sociales et inviter les salariés à une manifestation nationale à Paris en prenant la rue Place de la République à 14 heures.