La victime, l’émotion et la règle (II)

Le , par L’équipe de Là-bas

Construire des prisons, renforcer les peines, condamner, enfermer, punir.

On connaît ces militants du tout répressif qui surgissent chaque fois qu’un crime odieux soulève l’émotion collective. C’est toujours au nom des victimes que les répressifs exigent la plus grande fermeté.

Avec L’Institut pour la Justice (qui se dit bien sur apolitique), le lobby du tout sécuritaire avance ses pions. Des Juristes, des magistrats, des avocats dénoncent "cette escroquerie intellectuelle".

Reportage de Giv Anquetil.

Programmation musicale :

- 

A lire :

- "La Justice dévoyée. Critique des utopies sécuritaires", de Denis Salas (Les Arènes, 2012)
- "Surveiller et punir : naissance de la prison", de Michel Foucault (Editions Gallimard, 1998)

Film :

A l’ombre de la république (2011), un film de Stephane Mercurio.

Comme nous le rapppelle Me Eolas :

« vous pouvez écrire à info@institutpourlajustice.com en demandant que votre nom soit retiré de la liste des signataires et surtout de leur base de donnée pour éviter de vous faire spammer à l’avenir. »

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.