Et leurs baisers au loin les suivent

Le

"Ton père c’était un frigolin."
"C’est un gitan qui a niqué ta mère"
Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, de très nombreux enfants ont eu entendu ça. Ont connu ce doute du père. Parce que leurs parents se sont aimées, c’était interdit. Des amours pourchassées. D’autant plus en Allemagne. Le 25 mai 2010, Jean Pohlman a laissé un message sur le répondeur de Là-bas si j’y suis, pour raconter son histoire ...
Un reportage de Charlotte Perry

Programmation musicale
- Elise Caron : Chanson de l’orphelinat
- Lied einer deutschen mutter

A lire cette semaine dans Marianne, un dossier spécial sur Sarkozy autour du livre de Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, "Le président des riches" (4 septembre 2010)

Écouter l'émission

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 01/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 02/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 03/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 04/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 05/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 06/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 07/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 08/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 09/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 10/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 11/12 Télécharger

    - MP3 -

  • Emission du vendredi 03 septembre 2010 - 12/12 Télécharger

    - MP3 -

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.