Mon Amérique à moi, deuxième partie

Le , par L’équipe de Là-bas

Vous l’avez entendu cette publicité pour la campagne de recrutement de l’enseignement ? D’un côté, on nous doit que l’Education nationale recrute 17 000 personnes. De l’autre, que les postes des professeurs ne sont pas renouvelés, malgré 33 000 départ en retraites.
Un reportage de Sarah Lefèvre et Gaylord Van Wymeersch

Comme vous le savez, aujourd’hui, c’est à New York que tout se passe. Nous regardons tous de l’autre côté de l’Atlantique. Et si nous en profitions pour nous pencher sur la façon dont nous voyons les Etats-Unis, ici, en chansons ?
Suite de l’émission interrompue du 6 juin 2011
Première diffusion le 20 octobre 2000

Programmation musicale

- Johnny Halliday : Mon Amérique à moi
- Georges Ulmer : Quand allons-nous nous marier ?
- Yves Montand : Au pays du Far-West
- Jacques Hélian : Le petit train du Far-West
- Charles Trenet : Grand-Maman, c’est New York
- Eddie Constantine : ça bardait
- Serge Gainsbourg : New York, USA
- France Gall : L’Amérique
- Sheila : Le folklore Américain
- Michel Sardou : Les ricains
- Eddie Mitchell : Nashville
- Akhenaton : L’Américano
- Alain Souchon : Menti
- Les Satellites : Les Américains

Écouter l'émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !