Mars

Articles de cette rubrique

  • Pauvre Martin ! Pauvre misère !

    Écouter
    "Il fait des choses, il fait ce qu’il peut"... "La politique ne l’intéresse pas". Lisse, gentil, nobody. Martin Hirsch a plu à l’ensemble des medias, jusqu’à leur faire oublier les 2,2 millions d’euros qu’a couté la campagne pour le lancement (...)
  • Deux millions huit cent mille pigeons II

    Écouter
    "Au vu des résultats, je tiens à vous adresser toutes mes félicitations et mes sincères remerciements pour cette production exceptionnelle. Derrière ce grand projet, chacun des collaborateurs a démontré sans relâche sa ténacité, et sa volonté (...)
  • Le cercle du succès

    Écouter
    Vous êtes gris, vous êtes gras, des avachis, des parasites. Bref, amis auditeurs, vous êtes des losers. Voilà pourquoi vous êtes chômeurs. Mais grâce à Là-bas si j y suis, aujourd’hui, vous allez entrer dans le cercle du succès (...)
  • Pôle emploi - L’avenir radié II

    Écouter
    "Soit on respecte le code du Pôle emploi. Soit on respecte le demandeur d’emploi" Six millions de personnes, en un an, ont eu affaire au Pôle emploi. Six millions de personnes ont été confrontées au chômage. Six millions de personnes qui (...)
  • Pôle emploi - L’avenir radié

    Écouter
    "N’entrez pas, appelez la police" Juste quelques mots, sur une feuille placardée sur la porte du Pôle emploi de Saint Quentin, dans l’Aisne. Jacques s’est pendu dans son bureau, après le départ de ses collègues. Qui le retrouveront le (...)

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.