Union Européenne

Lobby Planet

Le

A Bruxelles, capitale européenne, capitale du lobbying : reportage sur les activités et l’influence qu’excercent ces cabinets de "communication", "d’analyse" ou de "stratégie" (peu importe finalement leur couverture) employés par les groupes industriels pour défendre leur intérêts auprès des institutions européennes.
Comment promouvoir les OGM, encourager les privatisations ou préserver les pesticides... en faisant du lobbying et en détournant ainsi les lois européennes au service de l’industrie !
Avec Erik Wesselius du Corporate Europe Observatory et Gérard de Sélys
reportage : Daniel Mermet et Giv Anquetil

Lien :

- Le site du Corporate Europe Observatory
Agenda :
- CHOMSKY ET CIE à Amiens le 26 mai
Projection du film de Daniel Mermet et Olivier Azam, suivie d’un débat en présence de Daniel Mermet
infos pratiques : à 19h30 Salle Dewailly à Amiens (à côté du centre culturel)
Livres :
- Le guide Lobby Planet : "Brussel, the Eu quarter"
éditeur : CEO, Corporate Europe Observatory
- Gérard de Sélys : Alinéa 3 : l’Europe telle qu’elle
éditeur : (EPO)
- L’Observatoire de l’Europe industrielle : Europe Inc : comment les multinationales construisent l’Europe et l’économie mondiale
éditeur : Agone
- Geoffrey Geuens : Tous pouvoirs confondus : Etat, capital et médias à l’ère de la mondialisation
éditeur : (EPO)
- François Denord et Antoine Schwartz : L’Europe sociale n’aura pas lieu
éditeur : Raisons d’agir (mai 2009)

Emission du lundi 25 mai 2009

pour cette émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.