En Bolivie

Bolivie, une révolution en dents de scie (4) - Dans les mines du Potosi

Le

On continue dans ce haut lieu qu’est Potosi et dans la mine du Cerro Rico.
Dans la fraîcheur du matin, les mineurs achètent leurs bâtons de dynamite et l’alcool qu’ils partageront ensuite avec le Tijo, cette figure mythique que l’on rencontre à chaque entrée de mine.
Puis, visite du cimetière municipal de la ville, où finissent prématurément bien des mineurs. Et enfin, rencontre avec Carlita, dans le quartier rose de Potosi.
Reportage : Daniel Mermet et Antoine Chao

Programmation musicale :

- Norte Potosi : Minero de corazon
- Yupanqui Atahualpa : Baguala del minero
- Amadeus de Potosi : El minero

Agenda :

- Rencontre avec Howard ZINN le 02 juin
infos pratiques : à 16h au CICP, 21 ter, rue Voltaire 75011 Paris
Métro : Nation ou Rue des Boulets

Livres :

- Pascale Absi : LES MINISTRES DU DIABLE - Le Travail Et Ses Representations Dans Les Mines De Potosi, Bolivie
éditeur : L’Harmattan
- Eduardo Galeano : Les veines ouvertes de l’Amérique
éditeur : Pocket

Emission du lundi 01 juin 2009

pour cette émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !