Economie libérale

UIMM : Fluidifions, fluidifions... (2) La piste du financement politique

Le

Créée en 1901 pour défendre les intérêts des patrons contre la nouvelle législation du travail, l’UIMM se dote très tôt d’une caisse « antigrève ».
En 1972, au plus fort de la contestation sociale, celle-ci devient l’EPIM (Entraide professionnelle des industries métallurgiques).
A mesure que la « conflictualité sociale » s’adoucit... les fonds sont affectés, selon Denis Gautier-Sauvagnac, à la « fluidification des rapports sociaux ». Plusieurs pistes, donc, pour l’utilisation de ces fonds : le financement des syndicats, sur lequel nous reviendrons, mais aussi, le financement d’hommes politiques. Un seul objectif : enrayer le péril rouge et assurer de nouvelles conquêtes au patronat français.
L’enquête continue...
Avec Jean Charbonnel, Eric Decouty, Gérard Filoche, Mohammed Kenniche, Roger Jimenez et Joseph Pinard
Reportage : Renaud Lambert

Agenda :

- LA GUERRE DES CLASSES
le 21 janvier
La librairie Quilombo organise à 19h45 une rencontre-débat avec François Ruffin, auteur de La Guerre des classes (Fayard)
- Le site de la librairie Quilombo
infos pratiques : Au CICP, 21 ter, rue Voltaire, Paris 11e

Livres :

- Gérard Filoche : Les caisses noires du patronat
éditeur : J.C Gawsevitch
- Danièle Fraboulet : Quand les patrons s’organisent
éditeur : Septentrion

Emission du mercredi 21 janvier 2009

pour cette émission

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !

Avec Yann Augras, de la CGT, depuis l’usine GM&S Industry Les GM&S mettent le feu dans l’usine Écouter

Le

« Suite aux négociations catastrophiques avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement, les salariés on décidé de hausser le ton et de mettre le feu dans l’usine. » C’est le communiqué des 277 salariés de GM&S Industry, sous-traitant de Renault et PSA Peugeot, en lutte depuis six mois, qui avaient menacé de faire sauter leur usine.