Luttes

Chez Goodyear, on ne se dégonfle pas !

Le

Un reportage de Renaud Lambert
Une zone industrielle. Une boite, une grosse.
Deux marques (Goodyear et Dunlop), deux sites, mais une seule bonne idée : faire travailler les ouvriers plus, même le dimanche et les jours fériés. Les ouvriers...
Pour la direction, c’est simple : c’est les 4x8 où plus de 400 licenciements.
Pour la CFTC, chez Dunlop, c’est inévitable : il n’y a pas d’alternative.
Pour la CGT et Sud, à Goodyear, c’est tout vu : que les actionnaires "aillent se faire foutre".
Pour les médias, "les syndicats "archaïques" vont faire perdre leurs emplois aux salariés".
Mais... pour le Tribunal de grande instance de Nanterre : le "Plan de sauvegarde de l’emploi" est "irrecevable". Irrecevable.
Lutter vaudrait la peine ? Les salariés auraient le droit de dire "non" à la direction ? Le "travail" debout devant le "capital" ? Que va dire Laurence Parisot ?

Lien :

- Le site du film Chomsky et Cie

Programmation musicale :

- Les Octaves : Nous ne bougerons pas
album : Ballades et Complaintes Syndicalistes.
- Loic Lantoine : A l’attaque
- Fabulous Troubadors : Il nous ment

Emission du mardi 03 février 2009

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !

Avec Yann Augras, de la CGT, depuis l’usine GM&S Industry Les GM&S mettent le feu dans l’usine Écouter

Le

« Suite aux négociations catastrophiques avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement, les salariés on décidé de hausser le ton et de mettre le feu dans l’usine. » C’est le communiqué des 277 salariés de GM&S Industry, sous-traitant de Renault et PSA Peugeot, en lutte depuis six mois, qui avaient menacé de faire sauter leur usine.