En Colombie

Colombie, la mort facile, les preuves de vie (3). La Communauté de paix de San José de Apartado

Le

Suite du reportage de Daniel Mermet, Giv Anquetil et Antoine Chao
On continue la marche en l’honneur des quatre paysans tués par les paramilitaires avec les habitants de San José de Apartado, cette communauté de paix nichée au milieu des bananeraies, dans la région de Antioquia, au Nord Ouest de la Colombie.
Entre 2002 et 2006, 20 000 personnes ont été tuées en Colombie : 70% d’entre elles par les paramilitaires et le reste par la guerilla des FARC. Le conflit armé a également provoqué le déplacement d’environ 3,5 millions de personnes, qui ont rejoint les bidonvilles de la capitale.

Liens :

- Sauvons la recherche
Pour signer la pétition
- Hasta la ultima piedra
Pour se procurer le documentaire de Juan José Lozano

Programmation musicale :

- Campesino Desplazado
album : Corridos Prohibidos. Vol.2
- Los Gaiteros de San Jacinto : Canto de Zafra
album : Un fuego de sangre pura

Livre :

- Le petit futé Colombie

Vidéo :

- ABC Colombia
Enrica Colusso
ce documentaire a été diffusé sur Arté en Octobre 2007
Documentaire
éditeur : Les Films d’ici
- Hasta la ultima pierdra
Juan José Lozano
Documentaire
éditeur : Artfilm
parution : 2006

Emission du jeudi 06 décembre 2007

pour cette émission

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !