Un siècle d’Amérique dans la chanson française

Peste ou choléra ? Spéciale élections : mon Amérique à moi♩♪♫

Le

Peste ou choléra ? C’est truqué, c’est bidon, c’est corrompu, tout le monde le sait parfaitement. On a vu comment Bernie Sanders a été éliminé. N’empêche, les américains pourraient défier l’establishment et les sondages en préférant le peu ragoûtant Trump. Prélude aux présidentielles françaises ?

En attendant pour prendre un peu l’ air, voici un siècle d’Amérique dans la chanson française. Du rejet complet à l’adulation béate… Rigolade, colère et nostalgie garanties (Première version de cette émission, le 20 octobre 2000).

Spéciale élections : mon Amérique à moi

Plus de 5 000 fois depuis 1989 vous avez entendu démarrer la moto de Là-bas, mais JAMAIS PERSONNE N’AVAIT VU LA PHOTO ! Eh oui, amis écolos, anticapitalistes, vieux gaullistes, anti-atlantistes de tout poil, nous sommes obligés de reconnaître que nous aussi nous sommes influencés par la propagande américaine.

Que ça nous plaise ou non, une propagande par le charme et par le rêve, mais une propagande très efficace, depuis un siècle, depuis que l’Amérique a décidé de rentrer en guerre en 1917. La preuve par la chanson française qui au cours du XXème siècle a reflété aussi bien le rejet que l’admiration pour « l’Amérique ».

Programmation musicale :

- Johnny Hallyday : Mon Amérique à moi

- Mayol : Ah ! La musique américaine

- Gilles et Julien : Le Dollar

- Fréhel : Où est-il donc ?

- Lily Fayol : Le rythme américain

- Yves Montand : Dans les plaines du Far West

- Jacques Hélian : Le petit train du Far West

- album Chants staliniens de France : Les Ricains en Amérique

- Eddie Constantine : Ça bardait

- Serge Gainsbourg : New-York USA

- France Gall : L’Amérique

- Sheila : Le folklore américain

- Michel Sardou : Les ricains

- Eddy Mitchell : Nashville

- Akhenaton : L’Américano

- Alain Souchon : C’était menti


Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

journaliste : Daniel MERMET
réalisation : Bruno CARPENTIER

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

La chronique de Didier Porte Édouard Philippe : la barbe ! AbonnésVoir

Le

Impressionné par les talents de boute-en-train du jeune Premier ministre qu’Emmanuel Macron et Alain Juppé ont donné à la France, Didier Porte se demande si le jovial « Doudou la beubar » est aussi cool qu’il en a l’air. Au vu de son interview sur le plateau d’On n’est pas couché, en décembre 2014, et du film que lui a consacré un ami réalisateur, quelques mois auparavant, Didier se montre plus que dubitatif. Il est même « à un poil de bite » de penser le contraire. Mais il vous faudra visionner sa chronique pour comprendre…

Un reportage de Dillah Teibi et Daniel Mermet, avec Emmanuel Pierrat Zoophilie, trente millions d’amis ? AbonnésÉcouter

Le

Vous voulez pimenter vos soirées érotiques ? Sur Internet, des réseaux de « call-dogs » vous proposent lévriers, bergers allemands, malinois et autres labradors. Pathologie répugnante ou simple préférence sexuelle ? La loi française est plutôt floue. Nous avons mené l’enquête. Accrochez-vous, voici tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur la zoophilie.