L’HUMA SI J’Y SUIS

Seine-Saint-Denis : un « Molenbeek-sur-Seine » ?

Le

Saint-Denis, un "Molenbeek-sur-Seine" ? Un fantasme nourrit par Le Figaro ou derrière cet amalgame nocif existe-il une réalité sociale, politique et religieuse ? Pendant une heure, les six invités de Daniel MERMET débattront et apporteront leurs réponses.

Pour Stéphane PEU, adjoint au maire de Saint-Denis, l’important reste la solidarité sociale et la laïcité. Pour Aurélien SOUCHEYRE, signataire de l’appel « Notre fierté de vivre à Saint-Denis », il est urgent de combattre la stigmatisation d’une ville qui a été elle aussi victime du terrorisme. Quant à Sidi et Abdelmalik, les voisins de Tremblay-en-France, eux s’inquiètent du risque de l’islamophobie.

Seine-Saint-Denis : un « Molenbeek-sur-Seine » ?

Avec, autour de Daniel MERMET :
- Aurélien SOUCHEYRE, signataire de l’appel « Notre fierté de vivre à Saint-Denis »
- Rachid KHITMENE, habitant de Saint-Denis
- Stéphane PEU, adjoint au maire de Saint-Denis,
- Sidi BENDJEDDOUR et Abdelmalik BEK, deux jeunes de Tremblay-en-France


Rosa MOUSSAOUI et Aurélien SOUCHEYRE
Rachid KHITMENE
Stéphane PEU
Aurélien SOUCHEYRE et Abdelmalik BEK
Dillah TEIBI et Sidi BENDJEDDOUR
DGIZ
La Une du Figaro Magazine du 20 mai 2016

Entretien : Daniel MERMET
Musique : DGIZ
Réalisation : Franck HADERER, Sylvain RICHARD et Jérôme CHELIUS
Préparation : Marie GALL et Véronique BROCARD
Photos : Grégory SALOMONOVITCH
Reporter : Dillah TEIBI

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.