Législatives

RUFFIN À FOND !

Le

RUFFIN À FOND !
(photo : www.facebook.com/FrancoisRuffin80)

François Ruffin est à fond jusqu’au bout, avec toute son équipe il croit à sa chance. Pourtant c’est pas gagné.

S’il est arrivé deuxième au premier tour, dix points le séparent du macroniste arrivé en tête avec 34,13 % des voix. Alors que François Ruffin (France insoumise, PCF, EELV, Ensemble !) a fait 24,32 %. Mais quelle que soit l’issue de dimanche, pour Ruffin, ce score est déjà une victoire. Il a viré le FN, qui a perdu 13 points par rapport à la présidentielle. Marine Le Pen était arrivée en tête avec 28,8 % et cette fois, le comédien Frank de Lapersonne atteint à peine 16 %.

Pour Ruffin et ses amis, c’est la preuve que son « populisme de gauche » est efficace pour réduire le FN, à condition de reprendre contact avec la classe populaire. Pour rester dans les chiffres, il faut rappeler que si Mélenchon était à 21,7 % dans la circonscription, Ruffin fait mieux avec son 24,32 %…

Pour ce second tour, la députée socialiste sortante Pascale Boistard (7,07 % au premier tour), qui a soutenu la Loi Travail, apporte son soutien à François Ruffin, mais c’est d’abord du côté de l’abstention (52,10 % !) que l’ancien reporter de Là-bas compte pour l’emporter.

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !