Rencontre avec l’historien Shlomo SAND [RADIO 40’34]

La fin de l’intellectuel français ? Abonnés

Le

Alain FINKIELKRAUT à la Nuit Debout, le 16 avril 2016

« Je suis un historien traître. » Pierre-Vidal Naquet compte parmi les rares intellectuels qui mettent leur savoir au service du contre-pouvoir. Sinon, la plupart sont depuis toujours au service du pouvoir politique, économique ou médiatique, qui les rétribue par des distinctions, des décorations ou une entrée à l’Académie.

Il ne faut pas plus de cinq doigts par main pour compter les « intellectuels traîtres » du dernier siècle, et guère plus dans celui-ci. Avant le livre passionnant de Shlomo SAND, Régis DEBRAY nous avait prévenu : « L’I.F. [l’Intellectuel Français] fut un éclaireur, c’est devenu un exorciste. Il accroissait l’intelligibilité, il renchérit sur l’opacité des temps. Il favorisa la prise de distance, il s’applique à resserrer les rangs. Ce fut un futuriste, c’est, tout accrocheur qu’il soit, et volumineux, un déphasé, qui n’aide plus personne à devenir contemporain. Et c’est de lui qu’il faudrait maintenant s’émanciper. » (Régis Debray, I.F. suite et fin. Gallimard, 2000)

La fin de l’intellectuel français ? (extrait)

Shlomo SAND, historien, publie la Fin de l’intellectuel français ?, aux éditions La Découverte.

Un entretien de Daniel MERMET.


Les différentes séquences de l’émission :

01. De Zola à Houellebecq [08’08]

01. De Zola à Houellebecq

02. Le savoir au service du contre-pouvoir [06’59]

03. Shlomo et ses trois intellos [07’32]

Daniel Guérin

04. Vers l’intellectuel médiatique [07’39]

Bernard-Henri LÉVY

05. Un égoïsme national zombie [10’17]

Shlomo SAND
05. Un égoïsme national zombie

Merci à Shlomo SAND.

Programmation musicale :
- Morro : La Pauvreté Intellectuelle

Marie GALL attend vos messages sur le répondeur de Là-bas si j’y suis au 01 85 08 37 37.

entretien : Daniel MERMET
réalisation : Franck HADERER
montage : Grégory SALOMONOVITCH
préparation : Jonathan DUONG

(Vous pouvez podcaster cette émission en vous rendant dans la rubrique « Mon compte », en haut à droite de cette page.)

Déjà abonné ? Identifiez-vous.

Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné…

Abonnez-vous !

ABONNEZ-VOUS MAINTENANT, c’est très simple !
SOUTENEZ LA-BAS pour seulement 5 euros par mois

Depuis 1989 à la radio, LA-BAS SI J’Y SUIS se développe avec succès aujourd’hui sur le net. En vous abonnant vous soutenez une manière de voir, critique et indépendante face au rouleau compresseur de une partie du site reste accessible à tout le monde : certains nouveaux contenus sont en accès libre, l’accès aux archives des émissions (créé par un auditeur en 2003) reste gratuit, de même que l’espace réservé aux Repaires de Là-bas.

Mais l’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.

L’abonnement coûte 5€/mois (60€/an). Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
- les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
- ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)

Je m'abonne

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

Daniel Mermet reçoit Mickaël Wamen, Romain Altmann, Gaël Quirante et Griselda Michel Samedi 22 avril : premier tour social ! Voir

Le

Plusieurs syndicats, collectifs et associations lance un appel pour un rendez-vous inédit le 22 avril, veille du premier tour de l’élection présidentielle. Objectif : porter les luttes, les exigences sociales et inviter les salariés à une manifestation nationale à Paris en prenant la rue Place de la République à 14 heures.