UNE HISTOIRE DE FOU, le nouveau film de Robert GUÉDIGUIAN

J’ai tué un homme mais je ne suis pas un assassin

Le


Soghomon Tehlirian avait 21 ans lorsque le 15 mars 1921, à Berlin, en pleine rue, il sort un revolver et tue un homme. C’est Talaat Pacha, le principal instigateur du génocide arménien de 1915, celui qui avait ordonné de « tuer tous les hommes, toutes les femmes et enfants arméniens, sans condition ». Le jeune tueur est aussitôt arrêté et jugé. À la stupéfaction générale il est acquitté. On avancera l’hypothèse que le tribunal a pris en compte l’état mental supposé du jeune homme. Un fou dans UNE HISTOIRE DE FOU, le nouveau film de Robert Guédiguian.

Folie des bourreaux, folie des victimes, folie des survivants dont la souffrance un siècle après n’est toujours pas reconnue par les descendants des bourreaux. Comment faire justice ? Comment arracher à l’oubli et au déni, la mémoire des massacrés ? C’est alors le recours et le retour à la lutte armée.

Dans les années 1970, l’ASALA (Armée Secrète Arménienne de Libération de l’Arménie), issue de la diaspora notamment française, commet une centaine d’attentats et exécute une quarantaine de diplomates à travers le monde. Aram sera l’un de ces jeunes arméniens révoltés. Ses grands-parents ont subi le génocide de 1915. Pour lui, la génération de ses parents a renonçé, a fait faillite. Mais mourir pour des idées, c’est aussi tuer pour des idées. C’est aussi prendre le risque de frapper des innocents. Le superbe film de Robert Guédiguian pose des questions brûlantes sur la violence en politique qui peut être un piège qui se referme sur le repli identitaire, mais aussi un moyen de libération et de justice.

Un entretien d’Anaëlle VERZAUX à la Fête de l’Humanité, le 12 septembre dernier, avec Ariane ASCARIDE et Robert GUÉDIGUIAN, autour de son film Une Histoire de fou.

Sortie au cinéma : le 11 novembre.

J’ai tué un homme mais je ne suis pas un assassin
Une Histoire de fou, un film de Robert Guédiguian (Agat Films, 2h14)

Avec : Simon ABKARIAN, Ariane ASCARIDE, Grégoire LEPRINCE-RINGUET, Syrus SHAHIDI, Razane JAMMAL, Robinson STÉVENIN, Siro FAZILIAN, Amir EL KACEM, Rania MELLOULI, Hrayr KALEMKERIAN, Rodney HADDAD, Lola NAYMARK, Serge AVÉDIKIAN

Réalisation : Robert GUÉDIGUIAN
Scénario : Robert GUÉDIGUIAN et Gilles TAURAND


Cette semaine, UNE HISTOIRE DE FOU sera en avant-première aux dates suivantes :

- Mardi 3 novembre au cinéma Club à Dax à 15h et à l’Atalante à Bayonne à 20h30 en présence d’Ariane Ascaride

- Jeudi 5 novembre au cinéma Hélios à Colombes à 20h en présence de l’équipe du film

- Vendredi 6 novembre au cinéma Select à Antony à 20h30 en présence d’Ariane Ascaride et au Ciné d’Issy à Issy-les-Moulineaux en présence de Robert Guédiguian

- Dimanche 8 novembre à Arras au Casino à 16h dans le cadre du Arras Film Festival en présence de l’équipe du film.

-  Lundi 9 novembre à l’UGC Ciné Cité Les Halles à 20h en présence de l’équipe du film

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Voir aussi

À écouter :

- Zépur, l’arménienne, une nouvelle version d’un reportage de Là-bas si j’y suis diffusé en avril 2015.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Les Rendez-vous des Repaires

  • Le Kaffee Repaire de Berlin reprend ! Mathieu Pouydesseau, ancien membre du Bureau National du Parti socialiste à titre des frondeurs, démissionnaire suite à la loi sur la déchéance de nationalité, nous présentera la nouvelle réforme du travail 2.0 et ses raisons. Le 2 août 2017, le Sénat votait le (...)

    Berlin
    4 Wildenbruchstraße

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.