Ah, qu’il vienne enfin le temps des cerises

IL Y A CINQ ANS, JEAN FERRAT

Le

L’ hommage à Jean Ferrat, le 15 mars 2010 a été l’une des émissions les plus suivies de toute l’histoire (modeste et géniale) de notre émission. Il fut impossible de diffuser les centaines de messages reçus. C’était un souffle insoupçonné, un murmure magnifique venu des profondeurs de cette France qu’il appelait Ma France. Prenez une heure pour l’écouter.

Jean Ferrat est mort en 2010, mais depuis longtemps (1975) il s’était dégagé de l’emprise du show biz et de la télé, ce qui ne l’empêchait pas de rester populaire bien au-delà de sa famille politique, sans avoir besoin de recourir au racolage médiatique.

Par comparaison, le parcours de Jean Ferrat montre comment le système de la culture de masse, condamné au marketing, empêche le public d’acquérir les moyens de son émancipation.

Qu’ils en soient ou non conscients, la plupart des collaborateurs de ce système sont aussi « engagés » que pouvait l’être Jean Ferrat, mais pas tout à fait du même côté de la barricade.

Jean Ferrat fut de ceux qui s’adressent à ce que chacun a de meilleur et de plus digne. C’est la raison de cette reconnaissance fraternelle.

Rendre hommage à Ferrat, c’est continuer cette lutte là, de ce côté-là.

Jusqu’au temps des cerises.

Daniel Mermet, le 21 mars 2010

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.