Extraits de notre émission « Doléances et résistances » à Béziers

Envie de Béziers ? Voici la vidéo !

Le

En fournissant chaque jour une énormité aux médias, le petit Führer de Béziers a réussi à faire de sa ville le laboratoire de l’extrême droite la plus déboutonnée.

Certes, il y a une opposition, mais dispersée et divisée et qui a bien du mal à exister face à la méthode à Robert. D’où l’idée de cette émission en public au théâtre sortieOuest, pour réunir ceux qui se battent localement, associations, témoins, chercheurs, médias…

Et grâce à tous, ce fut un succès ! Salle comble, 500 personnes au total, dont 150 qui ont suivi l’émission depuis la cafétéria adjacente et des milliers qui ont suivi l’émission en direct sur la-bas.org. Tous nous ont dit que c’était là une première depuis trois ans. Depuis l’élection du grand Ménard, les forces d’opposition ne s’étaient pas encore réunies !

Alors tant mieux si nous avons pu contribuer à donner l’élan pour une contre-attaque. La simple indignation et les belles postures ne suffisent plus, les causes de l’enracinement de l’extrême droite sont liées à des choix économiques et politiques qui ont laissé une partie du pays dans l’abandon et le désarroi depuis des années.

À Béziers, les opposants à l’extrême droite sont en première ligne et leur lutte est un précieux encouragement pour ceux qui partout se refusent à la résignation.

Merci à tous, merci Béziers !

Une émission enregistrée en direct et en public le 12 mars 2017 au théâtre sortieOuest de Béziers, à écouter en intégralité en cliquant ici.


Merci à :

- Mathilde, Alice, Fred et Sam BURGUIÈRE des Ogres de Barback

- Sarra BAREK, membre du Réseau Citoyen Solidaire de Béziers (RCSB)

- Robert MARTIN, journaliste, contributeur au journal Envie à Béziers et animateur sur Radio Pays d’Hérault

- Bruno MODICA, professeur agrégé d’Histoire et président de l’association Les Clionautes

- Sébastien RIBERPREY, enseignant d’histoire au collège Katia et Maurice Krafft dans le quartier de la Devèze à Béziers et membre du collectif CAID-E (Collectif anti-ingérence et discriminations dans l’éducation)

- Jean-Philippe TURPIN, directeur du Centre d’accueil de demandeurs d’asile de la Cimade de Béziers

- Mehdi ROLAND, responsable de l’association Esprit Libre implantée dans le quartier de la Devèze à Béziers

- Linda MENDY-HAMDANI, présidente de l’association Cultures Solidaires

- Camille SIMERAY, Maud SEGUIER et Sam BURGUIÈRE

- Jean-Michel DU PLAA, conseiller municipal de Béziers (PS)

- Aimé COUQUET, conseiller municipal d’opposition (PCF)

- David GARCIA, infirmier, créateur du journal Envie à Béziers, membre du PG et candidat suppléant France Insoumise aux prochaines législatives (PG)

- Mathias REYMOND, universitaire, membre de l’association ACRIMED

journaliste : Daniel MERMET
réalisation : Jonathan DUONG
image : Jeanne LORRAIN
montage : Cécile FREY
son : Jérôme CHELIUS et Alexandre LAMBERT

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Voir aussi

-  À ÉCOUTER :

« Merci Béziers ! », l’intégrale radio de notre émission spéciale « Doléances et résistances » enregistrée en public et en direct de Béziers le 12 mars 2017

- À VOIR :

« À Béziers, contre la "Nostalgérie" », le bouleversant récit de Rémi SERRES, ancien appelé en Algérie, dans notre émission spéciale « Doléances et Résistances » à Béziers

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.