Vite abonnez-vous, offrez des abonnements

Déjà le Diplo revient là-bas !

Le , par Jonathan Duong

Là-bas si j’y suite embarque le 21 janvier prochain mais déjà nous retrouvons l’émission mensuelle avec le Monde Diplomatique.

Écouter l'émission

Des sujets dans le numéro de décembre : l’ennemi intérieur avec Serge Halimi, la presse libre avec Pierre Rimbert, Blaise Compaoré et Thomas Sankara avec Anne-Cécile Robert, la charité contre l’État avec Benoit Bréville.

Chaque mois depuis plus de 20 ans, nous avons reçu l’équipe du « Diplo » pour faire entendre la manière de voir du journal français le plus vendu dans le monde, ce que nos élites ignorent superbement. Depuis la dénonciation de l’horreur économique au début des années 90 (Ignacio Ramonet) jusqu’au plaidoyer pour la (vraie) gauche (Frédéric Lordon, 2014) en passant par la création d’ATTAC [article payant] (Bernard Cassen, 1998) ou la peinture au vitriol des nouveaux chiens de garde (Serge Halimi, 1997), les émissions avec le Diplo ne nous ont pas valu que des amis dans le monde des gagnants.

Désormais ces émissions sont consultables en libre accès dans nos archives depuis 2003. Une façon vivante de saisir notre trajectoire commune et d’y trouver le goût de l’infléchir vers de plus riantes contrées.

Réalisation : Jonathan Duong et Franck Haderer
Entretien : Daniel Mermet

Programmation musicale :

Sankara, par Alpha Blondy

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.