Un extrait de notre émission « Doléances et résistances » à Béziers

À Béziers, contre la « Nostalgérie »

Le

Protéger la France contre les envahisseurs musulmans, reconquérir l’Algérie, revenir au beau temps des colonies, telle est la mission de Robert Ménard, le maire de Béziers.

Vive l’Algérie Française ! OAS vaincra ! Pour ce fils naturel de Jeanne d’Arc et de Jean Moulin, chaque année le 19 mars est une date maudite. C’est la fin officielle de la guerre d’Algérie, alors que pour Robert, depuis 55 ans, cette guerre n’est pas finie.

Face à cette NOSTALGÉRIE dont l’extrême droite exploite la mémoire douloureuse, voici le bouleversant récit d’un ancien appelé de la guerre sans nom, un des deux millions de petits soldats qui eurent vingt ans dans les Aurès.

Prenez le temps de partager ce témoignage pour la réconciliation et la fraternisation.
Merci à Rémi Serres, merci aux amis de Béziers !

journaliste : Daniel MERMET
réalisation : Jonathan DUONG
image : Jeanne LORRAIN
montage : Cécile FREY
son : Jérôme CHELIUS et Alexandre LAMBERT

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Écouter la vidéo au format audio :

[VIDÉO] À Béziers, contre la « Nostalgérie »

Voir aussi

- À ÉCOUTER :

« Merci Béziers ! », l’intégrale radio de notre émission spéciale « Doléances et résistances » enregistrée en public et en direct de Béziers le 12 mars 2017

- À VISITER :

Le site de 4ACG, l’Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre : www.4acg.org

Les Rendez-vous des Repaires

  • Jeudi 29 juin, le Café repaire d’Angers accueillera Alessandro Di Giuseppe, le Pap’40 de l’Église de la Très-Sainte Consommation pour une rencontre autour de “l’artivisme”, cette forme de militantisme qu’il affectionne à base d’actions de rue théâtralisées. Avec lui, la résistance à la propagande (...)

    Angers

  • En juillet, les participants choisissent le ou les thèmes dont ils veulent débattre en début de séance. Un coup de cœur ou un coup de gueule à partager ? C’est le moment !

    Metz
    Avenue Robert Schuman

Dernières publis

Une sélection :

33 minutes et 3 secondes de bonheur ! Le concert enregistré en public au Lieu-Dit le 21 janvier 2017 Légende du jazz manouche, Tchavolo Schmitt swingue pour Là-bas AbonnésÉcouter

Le

À même pas six ans, Tchavolo voulait déjà avoir la moustache de Django. Du coup, sa mère lui a montré comment mettre ses doigts sur une guitare et depuis il n’a plus arrêté. S’il y a une musique pour les jours heureux, c’est celle-là, l’irrésistible swing manouche, savant et populaire à la fois, tout ce que nous aimons !