Et si Mamie était la 10 000ème ?

Des contes à écouter dans le noir avec un peu de lumière sous la porte

Le , par L’équipe de Là-bas

(dessin : Daniel Mermet)

Le livre avec les mêmes histoires et les mêmes dessins et qu’on retrouve chaque année chez Mamie sur la même table de nuit. Mais en réalité les histoires changent parce que vous changez, vous grandissez, vous mûrissez, vous vieillissez.

Écouter l'émission

  • Conte 1er : Les quatre cents maisons de Monsieur Brindavoine Télécharger

    - MP3 - 22.2 Mo

  • Conte 2 : Bouboule et Poulette Télécharger

    - MP3 - 20.8 Mo

  • Conte 3 : Le pays de l’alphabet Télécharger

    - MP3 - 21.2 Mo

Les dessins changent aussi, de même que la table, de même que la nuit. La princesse devient une mégère, le héros devient un nigaud, le méchant devient fréquentable. On parle toujours des auteurs alors que c’est le lecteur qui fait tout le boulot, le lecteur ou l’auditeur.

Voici des contes de Daniel Mermet pour France Culture à la fin des années 1970, puis pour l’Oreille en Coin, puis UGLY pour France Inter en 1986, puis pour Là-bas en 2010. C’est à écouter dans le noir avec un peu de lumière sous la porte et au loin la voix de Mamie qui dit au revoir aux cousins de Clermont. Grâce au soutien des premiers Abonnés Modestes et Géniaux (AMG), plus de 2 000 émissions archivées sont désormais en accès libre pour tous. Vite abonnez-vous, offrez des abonnements, abonnez Mamie !

Merci à Adèle.

Programmation musicale :

- Les yeux de ma mère, par Arno
- Je cours, par Loïc Lantoine
- Y’a un joli garçon, par Les Elles

Une émission du 24 décembre 2010, réalisée par Khoï N’Guyen et Franck Haderer, préparée par Agnès Lebot.

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.