Daniel Mermet à l’Olympia

On ne peut pas suivre deux enterrements à la fois

Le , par L’équipe de Là-bas

Nos amis Les Ogres de Barback ont fêté leurs 20 ans à l’Olympia les 29 et 30 octobre. Salle comble, soirées magnifiques. Parmi leurs invités, la fanfare Eyo’nlé du Benin, Larukétanou, Anne Sylvestre, les Roms de Kesaj Tchavé, Francesca Solleville,etc.. et Daniel Mermet avec un texte a chaud sur la musique des Ogres :

C’est deux enterrements
deux enterrements qui tombent nez à nez
face à face
Le premier c’est un enterrement très très important
c’est l’enterrement du roi du pétrole
le bien aimé patron de Total
mort accidentellement
Hommage de la Nation unanime
Hommage de TOUS les médias
Hommage de la terre entière
hommage vibrant

Le deuxième enterrement
c’est celui de Rémi Fraisse, 21 ans
tué par une grenade offensive tirée par un gendarme
lors d’une manif contre un barrage
Hommage de la nation beaucoup moins unanime
hommage des médias beaucoup moins vibrants
Le premier ministre parle de casseur
on parle de bavure
on dit que , si l’on veut mourir pour des idées
il faut bien assumer

A l’enterrement du roi du pétrole
on l’a peu souligné, il y avait des oiseaux endeuillés
des mouettes, des goélands tout en noir
le noir de la marée noire
le noir de l’ERIKA
le naufrage pour lequel Total a été condamné
C’étaient des oiseaux du parti des oiseaux
le parti de Rémi , le parti des "djihadistes verts"
selon l’expression du très malin Xavier Beulin
de la FNSEA

Passé le respect pour les morts
ces deux figures sont devenues les symboles de notre présent
deux symboles inconciliables
il faut choisir son camp
l’assassinat ou l’accident
L’oligarchie du pays a choisi
le cynisme, la violence,le mépris
et tout ce qui dégoûte et qui fait gonfler les narines de Marine

Alors choisi ton camp, camarade
le vent se lève
il n’y a pas d’arrangement
cours camarade
les oiseaux noirs en mourant te regardent
cours
le vieux monde est derrière toi

(Daniel Mermet.29. 30 2014)
Là-bas si j’y suis

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.