Spécial COPINAGE samedi 18 juin

COLLOGHAN à la Fête de la ville de Montreuil

Le

« Oui bon, voilà… Y’en a, ils se disent que ça serait trop dommage de rater Islande-Hongrie à la télé, entrelardé de pub et de commentaires homophobes ou racistes de commentateurs sportifs. Et puis il y a les autres.

Et les autres, ils pourraient venir voir mon cube « Front popu », samedi prochain de 16h à minuit lors de la Fête de la ville de Montreuil.

Il s’agit d’une œuvre « rare », puisque je l’installe samedi matin et la détruis samedi soir. Entre les deux, voilà un cube avec , s’teuplait, 32m2 de peintures sur le Front Populaire (80 ans obligent). Un cube, avec du son pour vous bichonner le dispositif.

C’est pendant la fête de la ville de Montreuil, le 18 juin de 16 h à minuit (si vous venez à la nuit tombée pour le feu d’artifice, je peux pas garantir que mes peintures seront encore visibles). »

Alors, pour y aller, c’est au somptueux Parc Montreau :
- depuis les Ruffins, à 5 minutes à pieds
- depuis Paris : M° Mairie de Montreuil, puis le bus 122 (ligne renforcée pour la fête) jusqu’à la station Parc Montreau (5 minutes de bus)
- il y a aussi des navettes depuis les autres coins de Montreuil
- et il y aura un parking vélo

Et si vous aimez pas la peinture, y aura aussi un VILLAGE ASSOCIATIF, du bouzin (le klezmer de Horse Raddish, les rythmes cubains de Grupo Batazo, Les Miettes, le Chœur Populaire de Seine-Saint-Denis), du cyclisme, de la techno, une fanfare, un bal, une guinguette.

Une belle expo au MUSÉE DE L’HISTOIRE VIVANTE sur 1936, à manger à boire et, évidemment, le FEU D’ARTIFICE.

POUR TOUT SAVOIR SUR L’ÉVÉNEMENT, contactez Sesam : 01 48 70 66 66

colloblog.blogspot.fr

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.