Embarquement pour la Colombie !

Le

Là-bas part en Colombie...

Chers Amg,

Embarquement pour la Colombie !

Ci-joint la feuille de route de cette série à ne manquer sous aucun prétexte

« Colombie, la mort facile, les preuves de vie ».

Au moins pour constater un étonnant mystère dans les médias de notre beau pays. C’est à celui qui tapera le plus fort sur ce gorille antisémite de Hugo Chávez et sa « protodictature », alors que son voisin colombien, Alvaro Uribe - compromis jusqu’à l’os dans le scandale qui le lie à la parapolitique et aux paramilitaires (responsables de 70% des meurtres et des disparitions dans le pays) -, est épargné, voire totalement ignoré, par ceux qui voient et pensent si courageusement pour nous.

D’autant que parmi ceux qui n’ont pas vraiment envie de voir notre Ingrid Betancourt en liberté, Uribe n’est pas le dernier.

Curieux, non ?

Mais Chavez vient de perdre son referendum. En attendant le prochain épisode vénézuelien, nos vaillants éclaireurs vont avoir tout le temps pour se pencher sur le cas du voisin colombien, nous n’en doutons pas.

La comparaison Chávez /Uribe dans les médias est une parfaite illustration des démonstrations de Chomsky sur le lavage de cerveau dans les sociétés démocratiques. Une petite comparaison sur n’importe quel moteur de recherche montre l’aplomb étonnant de nos bons chiens de garde.

D’ailleurs cette année, gardez vos sapins de Noël en place jusque fin janvier, début février 2008, date de la sortie du « CHOMSKY et Cie ». Un beau cadeau qui, grâce à nous, permet d’allonger la période des fêtes. Merci Là-bas !

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.