Chomsky, Ben Laden même combat ! Là-bas, Al-Qaida, même tabac !

Le

Chers amis, Chers AMG,

Chomsky, Ben Laden même combat !
Là-bas, Al-Qaida, même tabac !
Chaque jour à 15 heures, Al-Qaida vous parle !

Voilà ce que révélait Philippe Val vendredi matin sur France Inter. « Chomsky et Ben Laden se sont enfin trouvés » affirmait Philippe Val. « Ben Laden est venu prêter main-forte aux promoteurs des idées de ce sympathique intellectuel »

Et qui sont les promoteurs ? C’est Là-bas « qui a diffusé cinq heures d’entretiens avec Noam Chomsky en mai dernier », précise l’ami Philippe.
Eh oui l’audacieux Philippe Val ose enfin dire la vérité : Ben Laden soutient Là-bas si j’y suis ! Une révélation pour les auditeurs. Plus de 300 000 chaque jour et qui ne se doutaient de rien. Il était temps que Philippe Val vienne éclairer ces 300 000 nigauds.

Aussitôt nous avons reçu quantité de messages furieux.

Mais c’était pour de rire bien sûr, vous n’avez pas compris ! Philippe Val est un ami de Là-bas si j’y suis et, toujours solidaire, ce matin-là sur France inter, il a voulu nous donner un petit coup de main. Il sait bien que Là-bas a été marginalisé et relégué dans le placard du 15 heures et l’ami Philippe trouve que c’est pas juste, donc il fait tout ce qu’il faut pour que les auditeurs ne nous oublient pas, pour que l’on soit encore écouté et qu’il y ait beaucoup de messages sur le répondeur de l’émission...

Dans sa dernière cassette, Ben Laden cite le nom de Noam Chomsky et, comme vous le savez (en tout cas Philippe Val, lui, le sait), Chomsky est un Juif antisémite, Chomsky est négationniste, Chomsky veut la mort des médias, Chomsky nie le génocide des khmers, Chomsky est hostile à l’Etat d’Israël [1]

Et qui fait entendre Chomsky, je vous pose la question ? C’est Là-bas si j’y suis ! Là-bas soutient Chomsky soutenu par Ben Laden donc Ben Laden soutient Là-bas.

Éloignez vos enfants du transistor, le diable vous parle chaque jour à 15 heures !

Notons tout de même que Philippe Val a curieusement oublié de mentionner Emmanuel Todd. Pourtant dans sa cassette Ben Laden évoque également Emmanuel Todd « le penseur européen qui a anticipé la chute de l’Union Soviétique (...) Il vous serait bénéfique de lire ce qu’il a écrit au sujet de ce qui advient après l’empire, pour ce qui concerne les Etats-Unis d’Amérique »

Or l’avant veille, le 11 septembre, Emmanuel Todd était l’invité de la tranche matinale de France Inter. Un type au moins aussi malfaisant que ce Chomsky. Ecoutez ce qu’il a dit ce matin-là : « Ben Laden est responsable de milliers de morts, mais George Bush en Irak est responsable de centaines de milliers de morts ».

Comment de tels propos ont-ils pu échapper à Philippe Val ? On le voit, ce n’est pas seulement Là-bas qui milite pour Oussama Ben Laden, c’est TOUT France inter, France INTER C’EST RADIO AL- QAIDA !

Heureusement, il y a Philippe Val pour dénoncer cet infâme complot, rééduquer les auditeurs et chasser ces sorcières !

Bon, on rigole évidemment, c’est du café-théâtre ! Philippe Val est un excellent chansonnier, un pince sans rire, qui n’a pas son pareil pour parodier ces penseurs médiatiques aussi péremptoires que conformistes, aussi renégats qu’opportunistes.

Les plus traîtres étant toujours les plus récompensés et les plus exhibés par les maîtres.
Reconnaissons-le : la parodie était réussie, bravo l’artiste !

Nous perdons Jacques Martin, mais nous avons Philippe Val !

D’ici là, comme dit Sally Mara, tiens bon la rampe !

Là-bas, le 17 septembre 2007

Pauline BOULET attend vos messages sur le répondeur au 01 85 08 37 37.

Notes

[1« Chomsky n’hésite pas à déclarer sur France inter qu’il est hostile à l’existence de l’Etat d’Israël », affirme Val. Val ment. À aucun moment dans ces entretiens, Chomsky ne se déclare « hostile à l’existence d’Israël »

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Dernières publis

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.