Le maître ignorant, cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle

Laissons le soin à Rancière de présenter lui-même son livre publié pour la première fois en 1987 : « J’ai écrit un ouvrage qui s’appelle Le Maître ignorant. Il me revient donc logiquement de défendre sur ce sujet la position apparemment la plus déraisonnable : la première vertu du maître est une vertu d’ignorance. Mon livre raconte l’histoire d’un professeur, Joseph Jacotot, qui fit scandale dans la Hollande et la France des années 1830 en proclamant que les ignorants pouvaient apprendre seuls sans maître pour leur expliquer, et que les maîtres, de leur côté, pouvaient enseigner ce qu’ils ignoraient eux-mêmes. Je voudrais pourtant montrer qu’il ne s’agit pas là de plaisir du paradoxe mais d’interrogation fondamentale sur ce que savoir, enseigner et apprendre veulent dire ; pas de voyage dans l’histoire de la pédagogie amusante mais de réflexion philosophique absolument actuelle sur la manière dont la raison pédagogique et la raison sociale tiennent l’une à l’autre. »

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Une sélection :

La chronique de Didier Porte Édouard Philippe : la barbe ! AbonnésVoir

Le

Impressionné par les talents de boute-en-train du jeune Premier ministre qu’Emmanuel Macron et Alain Juppé ont donné à la France, Didier Porte se demande si le jovial « Doudou la beubar » est aussi cool qu’il en a l’air. Au vu de son interview sur le plateau d’On n’est pas couché, en décembre 2014, et du film que lui a consacré un ami réalisateur, quelques mois auparavant, Didier se montre plus que dubitatif. Il est même « à un poil de bite » de penser le contraire. Mais il vous faudra visionner sa chronique pour comprendre…

Un reportage de Dillah Teibi et Daniel Mermet, avec Emmanuel Pierrat Zoophilie, trente millions d’amis ? AbonnésÉcouter

Le

Vous voulez pimenter vos soirées érotiques ? Sur Internet, des réseaux de « call-dogs » vous proposent lévriers, bergers allemands, malinois et autres labradors. Pathologie répugnante ou simple préférence sexuelle ? La loi française est plutôt floue. Nous avons mené l’enquête. Accrochez-vous, voici tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur la zoophilie.