Manuel secret des confesseurs

Ce manuel est un des plus célèbres du genre, le plus complet et le plus édifiant. Sous la plume de l’évêque du Mans, au milieu du XIXe siècle, « tout ce que les prêtres ne peuvent ignorer, sans danger » a été recensé avec force, détails et précisions anatomiques. L’église ne badine par avec le cul. Nous si. Alors, regardez par la serrure et découvrez ce qui se passe derrière la porte du confessionnal. Ce ne sont qu’aveux de fornication et de luxure, listes de pêchés toujours plus longue - pollution, sodomie, bestialité, adultère, stupre, inceste, sacrilège, prostitution -. Pour s’en guérir, deux solutions, pratiquer la prière ou céder à la tentation. Oups, pardon, cette option n’est pas recommandée par le manuel.

Monseigneur Bouvier, Manuel secret des confesseurs, Arléa, Paris, 1999.

Dans nos émissions

  • Un reportage de Dillah Teibi et Daniel Mermet, avec Emmanuel Pierrat

    Zoophilie, trente millions d’amis ? Abonnés

    Écouter
    Vous voulez pimenter vos soirées érotiques ? Sur Internet, des réseaux de « call-dogs » vous proposent lévriers, bergers allemands, malinois et autres labradors. Pathologie répugnante ou simple préférence sexuelle ? La loi française est plutôt (...)

Lire délivre

  • Voir

    LES BOUQUINS DE LA-BAS.
    Des perles, des classiques, des découvertes, des outils, des bombes, des raretés, des bouquins soigneusement choisis par l’équipe. Vos conseils sont bienvenus ! Oui, LIRE DELIVRE...

Une sélection :

HIROSHIMA : "Nous avons intérêt à gagner, sinon nous serons condamnés pour crime de guerre" Écouter

Le

Obama à Hiroshima, 71 ans après. Premier président américain à se rendre à Hiroshima, mais pas d’excuse politique, ce qui ne déplaît pas aux conservateurs japonais qui eux aussi révisent l’Histoire à leur façon, et préfèrent oublier le passé militariste du Japon, la colonisation barbare des pays alentour ou les 300 000 victimes du massacre de Nankin (1937).

L’explosion de la première bombe atomique allait déclencher la course éperdue à l’arme atomique et à "l’équilibre de la terreur". Barack Obama, qui prêche la réduction des ogives nucléaires, est le président du pays le plus nucléarisé au monde. Retour à Hiroshima dans les reportages de LÀ-BAS.